LES FILLES DE LA CHARITÉ
DE ST VINCENT DE PAUL

LE SERVICE DES PROJETS INTERNATIONAUX

EXPÉRIENCE

« La Charité de Jésus-Christ crucifié, qui anime et enflamme le cœur de la Fille de la Charité, la presse de courir au service de toutes les misères ». -Constitutions des Filles de la Charité de St Vincent de Paul


La meilleure manière de comprendre l’organisation des Filles de la Charité, c’est de partager l’expérience vécue par les Sœurs qui vivent et travaillent dans le monde en développement. Unies entre elles, les Filles de la Charité consacrent leur vie au service des pauvres. Récits, vidéos, biographies et plus encore, vous offriront un aperçu sur le monde où vivent les populations locales et les Sœurs, et les luttes et la richesse de leur travail en collaboration. Vérifiez souvent les nouvelles mises à jour.


Les Sans-Abris du Ghana

Ciblés par les Filles de la Charité pour une Éducation au Sujet de la Pandémie

Les Filles de la Charité au Ghana estiment qu’il est primordial de protéger ceux qui se trouvent à la rue, principalement les femmes et les enfants, qui se débattent dans des conditions particulièrement difficiles. Les Sœurs œuvrent à l’éducation par le biais d’informations concrètes afin que ces personnes puissent se protéger et protéger les autres pendant la pandémie de coronavirus.  Des ateliers visant à prévenir la propagation du COVID -19 ont été organisés dans leur centre d’accueil et sont même présentés au coin des rues.  Les Sœurs recherchent également les sujets les plus vulnérables qui se regroupent maintenant dans des endroits obscurs, car les gens qui vivent dans la rue ne peuvent pas y effectuer leurs activités habituelles à cause de COVID-19.


Les objectifs des Sœurs en matière d’éducation consistent à expliquer les mesures de sécurité et de précaution prescrites par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement du Ghana.  Elles discutent également de la stigmatisation dont sont victimes les personnes ayant contracté le COVID-19.  Les Sœurs encouragent les sans-abris à informer les autorités compétentes s’ils constatent des symptômes du virus chez les personnes vulnérables, et donnent en outre leur propre numéro de téléphone de bureau afin qu’ils puissent appeler en cas de besoin. Jusqu’à présent, les Filles de la Charité ont pu venir en aide à plus de 1500 personnes, notamment en fournissant de la nourriture et d’autres articles de secours.