LES FILLES DE LA CHARITÉ
DE ST VINCENT DE PAUL

LE SERVICE DES PROJETS INTERNATIONAUX

EXPÉRIENCE

« La Charité de Jésus-Christ crucifié, qui anime et enflamme le cœur de la Fille de la Charité, la presse de courir au service de toutes les misères ». -Constitutions des Filles de la Charité de St Vincent de Paul


La meilleure manière de comprendre l’organisation des Filles de la Charité, c’est de partager l’expérience vécue par les Sœurs qui vivent et travaillent dans le monde en développement. Unies entre elles, les Filles de la Charité consacrent leur vie au service des pauvres. Récits, vidéos, biographies et plus encore, vous offriront un aperçu sur le monde où vivent les populations locales et les Sœurs, et les luttes et la richesse de leur travail en collaboration. Vérifiez souvent les nouvelles mises à jour.


PROJET DES FILLES DE LA CHARITÉ POUR LES ENFANTS DES RUES - KUMASI, GHANA

EFFORTS POUR FAIRE CESSER LA TRAITE DES PERSONNES
« Il ne peut y avoir aucune révélation plus vive de l’âme d’une société que la manière dont elle traite ses enfants. »
– Nelson Mandela 

Au Ghana, plus de 60.000 enfants vulnérables errent dans les rues, vivant sans les besoins fondamentaux de la vie comme la nourriture, le logement et les soins. Malheureusement, un grand nombre de ces enfants tombent victimes de la traite des personnes lorsqu’ils sont recrutés, hébergés ou transportés dans des situations d’exploitation. Une fillette de 9 ans a partagé « Si je ne vends pas au moins 6 sacs d’eau et ne rapporte pas l’argent à ma tantine, elle me battra. » Cette petite fille a été vendue à une femme à Kumasi et réduite à l’esclavage pendant quatre années. Elle n’est qu’un exemple des nombreuses jeunes victimes qui subissent des sévices physiques et mentaux lorsqu’elles sont contraintes au travail, à la mendicité, la criminalité, la prostitution et au mariage forcé, et qui deviennent même victimes de prélèvements d’organes.


Le programme des Filles de la Charité pour les enfants des rues à Kumasi, au Ghana, prend la défense des enfants victimes de la traite des personnes. Sœur Olivia, directrice de projet au Centre Talitha Kum, a effectué un voyage à Rome en 2019 pour partager des renseignements et définir les priorités en vue de soutenir les efforts de lutte contre le trafic. Cette réunion a permis de collaborer avec d’autres organisations ayant le même objectif de lutte contre la traite des personnes. Talitha Kum, Réseau International de la Vie Consacrée contre la traite des personnes, facilite la collaboration entre les organisations et les pays, et l’échange d’informations entre les personnes consacrées dans plus de 90 pays du monde entier.


« En ce qui concerne l’avenir, je peux également dire que 2020 sera une autre année riche en événements tels que la Journée internationale pour les enfants des rues, le 15è anniversaire du projet, et bien d’autres encore à venir. Tout cela n’aurait pas été possible sans vous ! Nous tenons à remercier tous les collaborateurs, partenaires, bénévoles et individus qui ont contribué à l’immense succès de tout ce que nous avons accompli en 2019. C’est grâce à vos bonnes attentions et à votre bon cœur que nous pouvons toucher tous ces enfants et au-delà. »
– Sœur Olivia

 

*CRÉDIT : L’information ci-dessus provient du Bulletin de l’Archidiocèse catholique de Kumasi